Une levée des brevets sur les vaccins pourrait-elle aider la Tunisie à fabriquer elle-même le vaccin Covid-19?

Article publié sur le site 🌐 The National.

Un groupe d’environ 60 pays, dirigé par l’Inde et l’Afrique du Sud, a rédigé une proposition de dérogation aux règles de propriété intellectuelle de l’Organisation mondiale du commerce, dans le but de fabriquer le vaccin localement et, disent-ils, de sauver des millions de vies. Alors que l’Inde possède un secteur pharmaceutique solide, une grande partie du reste du monde est à la traîne. Seuls huit pays d’Afrique produisent ou conditionnent des vaccins, selon l’OMS.
Il n’y a que trois laboratoires en Afrique du Nord, dont l’un est l’Institut Pasteur de Tunis, où le Dr Nizar Laabidi supervise la production du vaccin BCG, utilisé pour prévenir la tuberculose. Le laboratoire, qui a commencé à produire le vaccin BCG en 1928, a été réaménagé en 2004 pour répondre aux nouvelles normes de santé et de sécurité, et est l’un des principaux laboratoires BCG au monde. «Il est bien connu que le BCG est l’un des vaccins les plus compliqués à produire», a déclaré le Dr Laabidi au National. Son équipe d’environ 50 scientifiques, chercheurs et techniciens supervise la production du médicament de la culture à l’expédition. …
Les transferts de technologie sont quelque chose que le Dr Laabidi connaît bien. Son équipe a mené un transfert de connaissances et de technologies en Corée pour aider le pays à créer son propre laboratoire BCG.

Could a lift on vaccine patents help Tunisia manufacture the Covid-19 jab itself?

Could a lift on vaccine patents help Tunisia manufacture the Covid-19 jab itself?
© www.thenationalnews.com

💬 Laisser un commentaire