► Un président contre le vaccin – Le président Bolsonaro déclare le Brésil en faillite et en impute la responsabilité aux médias

Pour le dirigeant d’extrême-droite, le pays est ruiné parce que la presse pousse aux mesures de restriction contre le virus.

Article publié le 📅 06/01/2021 sur le site 🌐 Franceinfo.

Et en plus la vaccination n’est pas pour demain au Brésil : ce sera au mieux à partir de la mi-février, et encore. En fait, l’État ne fait quasiment rien. Il a bien précommandé des doses auprès des laboratoires Pfizer et AstraZeneca. Mais le processus de certification n’est pas engagé et le pays n’a pas de réserves suffisantes d’aiguilles ou de seringues pour inoculer le vaccin. Il n’y a aucune logistique en place. De toutes façons, Bolsonaro est contre. Il a déjà annoncé sa décision de ne pas se faire vacciner. Si on l’écoute, en se vaccinant, les hommes ne devront pas s’étonner de se retrouver avec des voix efféminées et les femmes de ressembler à des crocodiles. Le seul qui se bouge, c’est le gouverneur de São Paulo, en conflit ouvert avec le président. Mais les partisans de Bolsonaro ne vont pas se vacciner de sitôt, vu les propos de leur leader.    

Le président Bolsonaro déclare le Brésil en faillite et en impute la responsabilité aux médias

Le président Bolsonaro déclare le Brésil en faillite et en impute la responsabilité aux médias
© www.francetvinfo.fr

💬 Laisser un commentaire