💉 Efficacité de la vaccination BCG dans la prévention du COVID19 via le renforcement de l’immunité innée chez les travailleurs de la santé (COVID-BCG)

Les travailleurs de la santé (TS) sont à haut risque de COVID-19. En plus du risque de formes graves chez les travailleurs de la santé, un absentéisme important pour cause de maladie aurait des conséquences dramatiques sur notre capacité à combattre le COVID-19. Aucun vaccin contre le coronavirus n’est disponible aujourd’hui et les traitements médicamenteux ne sont qu’au début de l’évaluation clinique. Disponible depuis 1921, le bacille de Calmette et Guérin (BCG) est le vaccin le plus utilisé dans le monde (> 3 milliards de doses administrées) avec un taux d’effets indésirables extrêmement faible. Le BCG est indiqué pour la prévention de la tuberculose (TB), mais des études plus récentes ont montré qu’il possède également des propriétés immunitaires non spécifiques qui peuvent être intéressantes dans l’épidémie actuelle de COVID-19. Les données chez la souris et chez l’homme ont démontré la protection conférée par le BCG contre les infections respiratoires virales telles que la grippe. Dans les pays à forte endémie de tuberculose, le BCG réduit l’incidence des infections respiratoires aiguës jusqu’à 80%, la vaccination néonatale au BCG réduit considérablement le risque de septicémie et d’hospitalisation des enfants pour des raisons autres que la tuberculose. Une étude récente menée en Afrique du Sud a montré que la revaccination avec le BCG chez les adultes réduisait l’incidence des infections respiratoires de 70% par rapport aux témoins non vaccinés. Au-delà des infections respiratoires, le BCG a également montré des effets protecteurs contre les maladies inflammatoires. Ces effets bénéfiques non spécifiques sont probablement liés à l’induction d’une «immunité innée entraînée», impliquant une reprogrammation épigénétique et métabolique des cellules immunitaires innées. Il est donc possible que la revaccination avec le BCG réduise considérablement l’incidence et la gravité du COVID-19. Des observations écologiques très récentes suggèrent en effet une corrélation inverse entre la couverture vaccinale par le BCG et la morbidité et la mortalité du COVID-19. Dans ce contexte, plusieurs essais ont été lancés en Europe et en Australie pour évaluer l’efficacité de la vaccination par le BCG dans les populations à risque d’exposition (TS) ou de maladie grave (personnes âgées). Cette étude est alignée sur des études menées en Australie, aux Pays-Bas et en Espagne. Contrairement à ces dernières études, la quasi-totalité des participants français à l’étude ont été vaccinés dans leur enfance, la vaccination BCG étant obligatoire en France chez les nouveau-nés jusqu’en 2007, et chez les TS jusqu’à récemment. L’étude française se trouvera donc dans une situation unique pour évaluer l’effet de la revaccination avec le BCG dans le cadre de l’amorçage du BCG des décennies avant la revaccination.

Efficacy of BCG Vaccination in the Prevention of COVID19 Via the Strengthening of Innate Immunity in Health Care Workers – Full Text View – ClinicalTrials.gov
EU-CTR
Essai équivalent à 2020-001678-31 @ Registre des essais cliniques de l’🇪🇺 Union Européenne (EU-CTR) © www.clinicaltrialsregister.eu

💬 Laisser un commentaire